“5”

10 Ans

Au début
Nous étions libre
Nous étions un peu sauvage
Nous aimions vivre vite
Et sans bagage
Qu’est-ce que tu m’faisais rire
Sur ton petit Vespa bleu
Tu me disais de te tuer
Si tu devenais vieux

Et puis tout est allé vite
Tout semblait couler de source
Sauf ces nuits où tu restais là-debout
A te poser ces questions
Sans jamais oser le dire
Sans aucune explication
Sans jamais oser partir

10 ans 10 ans
Et tout ce que l’on donne
10 ans 10 ans
Tout ce que l’on pardonne
10 ans 10 ans
Et deux inconnus maintenant
Juste une poussière dans le vent

Nous habitions tout les deux
Un deux pièces avec l’habitude
Moi j’habitais avec
Ma solitude
Nous voulions un enfant
Que l’on a fait sans réfléchir
Et un appartement
A rembourser avant de mourir

Je devenais un fantôme
Je devenais un oiseau en cage
Toi tu n’parlais qu’aux murs
Sans la cage
Je souriais à tout
Mais je pleurais pour rien
Toi tu pensais qu’un enfant
ça nous ferait du bien

10 ans 10 ans
Et tout ce que l’on donne
10 ans 10 ans
Tout ce que l’on pardonne
10 ans 10 ans
Et deux inconnus maintenant
Juste une poussière dans le vent

10 ans 10 ans
Et tout ce que l’on donne
10 ans 10 ans
Tout ce que l’on pardonne
10 ans 10 ans
Et deux inconnus maintenant
Juste une poussière dans le vent

Je veux bien

Dis-moi des trucs
Pour me distraire
File-moi un tuc
Pour me refraire
Change mes idées
Peins tout en rose
Fais-moi valser
Fais quelque chose
Fais des pirouettes
Ou un sourire
Fais pas le tête
Ce serait pire
Envoie des clowns
Ou un gros chèque
Un dany boon
À mes obsèques
Peux-tu m’pincer
Ou pousse un cri
Pour que j’oublie

J’veux bien pleurer
Mais c’est de rire
J’veux bien crever
Mais de désir
J’veux bien parler
Pour ne rien dire
J’veux bien t’aimer
Mais sans souffrir
J’veux bien pleurer
Mais c’est de rire
J’veux bien crever
Mais de désir

Chatouille mes pieds
File un pétard sous mon oureiller
Un vieux bigard
Mets du poil à gratter
Un coussin péteur
Dans ma salle à manger
Dans ma soupe al malheur
Fais donc semblant
De te casser la gueule
Pour m’passer l’temps
Que je sois moins seule
J’veux un bébé
Mais un comique
J’veux l’bercer
Mais en musique

Peux-tu m’scotcher
Pour que je reste ici
Non! sous gentil

J’veux bien pleurer
Mais c’est de rire
J’veux bien crever
Mais de désir
J’veux bien parler
Pour ne rien dire
J’veux bien t’aimer
Mais sans souffrir
J’veux bien pleurer
Mais c’est de rire
J’veux bien crever
Mais de plaisir

Putain de crise
De manque de tout
Qui m’paralyse
Ca je l’avoue
C’est vrai que je suis indécise
Mais j’ai besoin de vous…

J’veux bien pleurer
Mais c’est de rire
J’veux bien crever
Mais de désir
J’veux bien parler
Pour ne rien dire
J’veux bien t’aimer
Mais sans souffrir
J’veux bien pleurer
Mais c’est de rire
J’veux bien crever
Mais de plaisir

J’veux bien pleurer
Mais c’est de rire
J’veux bien t’aimer
Mais faut pas l’dire

Mon chevalier

Il est si beau et si fragile
Sous son armure de pluie
Qui se brise sous mes remarques
Quand je me moque de lui
Son avis change comme le temps passe
I est pressé, mon chevalier

Il n’aime pas trop son travail
Il dit qu’on l’prend pour un idiot
Qu’a chaque fois qu’le réveil sonne
Il voudrait changer de tempo
Mais il est trop tard
Il est déja dans l’métro, mon chevalier

Mon chevalier de pacotille
Mon petit scélérat
Qui se voit beau dans l’regard des filles
Mais ne me regarde pas
Mon chevalier parti en guerre
Contre des moulins à vent
Don Quichotte est trentenaire
Mais il est encore un enfant mon chevalier
Mais il est encore un enfant mon chevalier
Mais il est encore un enfant mon chevalier
Mais il est encore un enfant mon chevalier

Il n’aime pas trop lire de livres
Mais il aime bien Michel Houellebecq
Il n’aime pas le cinéma français
L’préfère l’porno sur Internet
Quant on fait l’amour
Il étaint la lumière, mon chevalier

Il me dit qu’à 30 ans
Il se sent encore jeune
Pour avoir des enfants
Que ce n’est peut-être pas l’heure
Je lui demande s’il m’aime
Il veut pas s’engager, mon chevalier

Mon chevalier de pacotille
Mon petit scélérat
Qui se voit beau dans l’regard des filles
Mais ne me regarde pas
Mon chevalier parti en guerre
Contre des moulins à vent
Don Quichotte est trentenaire
Mais il est encore un enfant mon chevalier
Mais il est encore un enfant mon chevalier
Mais il est encore un enfant mon chevalier
Mais il est encore un enfant mon chevalier

Le dernier soufflé

Le dernier souffle de ta vie… ha ha,
sera en ma compagnie,
comme je te l’avait promis… ha ha,
et même si tu m’as trahis,
je resterais à tes cotés
à t’écouter gémir.

Bal la la la la avant que je déballe,
Bal la la la la
ce que j’ai sur le coeur,
je nous évite les pleurs,
d’une balle dans le coeur,
avant que je déballe,
ce que j’ai sur le coeur,
je nous évite les pleurs,
d’une balle dans le coeur.

Le dernier souffle de ta vie… ha ha,
une fois le crime accompli,
fera des mots des armées… ha ha,
que je serais pardonné,
pour m’allonger à tes cotés,
à t’écouter frémir.

Bal la la la la avant que je déballe,
Bal la la la la
ce que j’ai sur le coeur,
je nous évite les pleurs,
d’une balle dans le coeur,
avant que je déballe,
ce que j’ai sur le coeur,
je nous évite les pleurs,
d’une balle dans le coeur.

Et si tu l’aimes comme c’est écrit,
je t’envoie seul au paradis,
Et si tu l’aimes comme c’est jolie,
je t’envoie seul au paradis,
La nuit retrouvera son calme
avec son p’tit coeur qui s’emballe .

Bal la la la la avant que je déballe,
Bal la la la la
ce que j’ai sur le coeur,
je nous évite les pleurs,
d’une balle dans le coeur,
avant que je déballe,
ce que j’ai sur le coeur,
je nous évite les pleurs,
d’une balle dans le coeur.

Boxing club

Dans ce club hyper huppé
J’ai percuté un de ces tombeurs
Qui chamboule les mœurs
Des filles distinguées

“Dansons” comment riposter, upercutée
Touchée en plein cœur
A deux cents a l’heure, nous voilà lancés

Et les étoiles défilent
Pourtant pas si fragiles
Mais son direct et ses pirouettes
Enflammées m’ont très vite allongée

On dit que j’me laisse aller,
J’me laisse aller à jouer les boxeurs
Qu’en temps et en heure
Je vais le payer
Mais à deux points de gagner
J’fais des pointes des pieds
Pour sauver l’honneur
Que ce doux cogneur
Hier m’a volé

Son jeu de jambes et son style
Défrisaient mon brushing
Oh son direct et ses pirouettes
m’ont vite allongée
Comment résister

J’me réveille quand vient le ring
Sonner le temps d’un swing
Entre un “poulette” et deux pirouettes
Le poids léger s’était éclipsé

Depuis toutes ces années je t’ai gardé
Au fond de mon cœur
Comme une mauvaise fleur
Qui n’a pas fané

Mais moi j’aurais tant aimé
Qu’il eut percuté
Dans mes yeux railleurs
Que son chamailleur
Jamais ne s’en remettrait

Jeune fille

Tu m’dis que le monde est à refaire
Avec ta chemise à défaire
Que certains n’ont pas de toit
Et toi, veux-tu de moi
Tu dis que si ça continue
Notre espèce aura disparu
Mais je ne t’écoutes pas
Alors si j’étais toi…
Je chanterais lalala
Si tu savais
Tu chanterais yeah yeah yeah
Yeah Yeah Yeah

Tu m’dis qu’le plus important
C’est d’être beau en dedans
Comme toi en dehors
Qui parle aux vieux, comme à des morts
Je n’ai pas d’idée sur la question
Pas d’avis, pas d’opinion
Mais je sais ce que je veux
Alors si j’étais toi…
Je chanterais lalala
Si tu savais
Tu chanterais yeah yeah yeah
Yeah Yeah Yeah

Jeune fille j’ai pas le temps
Jeune fille tout est devant
Jeune fille dans le décor
Jeune fille j’oublie la mort
Jeune fille le regard des autres
Jeune fille c’est pas ma faute
Jeune fille j’ai pas le temps
Alors si j’étais toi…
Je chanterais lalala
Si tu savais
Tu chanterais yeah yeah yeah
Yeah Yeah Yeah

La guerre en dentelle

Entre filles ça dézingue
Ça se règle à coups de flingues
Et ça en fait du bang bang
Entre fille ça se déglingue
Et c’est la loi de la jungle
Poupée vaudou, coups d’épingles
Entre filles c’est dingue

C’est la guerre des nerfs
Ça dégénère

C’est la guerre des demoiselles
La Guerre en Dentelle
Mais c’est la guerre quand même
C’est la guerre entre jupons
Entre copines ça se crêpe le chignon
Tout ça pour quoi
Tout ça pour un garçon

Entre filles ça tangue
Ça s’upercute, ça s’étrangle
Ça joue à la guerre des gangs
Entre filles sonne le gong
Sur le ring ça fait ding dong
C’est d’la boxe pas du ping pong
Entre filles ça gronde

C’est la guerre des nerfs
Ça dégénère

C’est la guerre des demoiselles
La Guerre en Dentelle
Mais c’est la guerre quand même
C’est la guerre entre jupons
Entre copines ça se crêpe le chignon
Tout ça pour quoi
Tout ça pour un garçon

Soudain à ta porte sonne le gong
Dans ton judas, la joconde
Dans tes bras tombe une blonde
Elle a largué son king kong
Ici ta rancœur succombe
Fini la guerre, l’hécatombe
On désamorce les bombes

Fini la guerre des nerfs
on récupère

On se rabiboche sur le dos d’un garçon

 Si tu es un homme

Tu ne pourras rien me cacher
Je n’ai pas besoin d’être médium
Mais dis toujours la vérité
Si Tu Es Un Homme
Je ne pourrai pas te soigner
Ne me prends pour un sérum
Mais n’aie pas peur d’être blessé
Si Tu Es Un Homme

Si Tu Es Un Homme
Tu prendras rien pour acquis
Si Tu Es Un Homme
Je te donnerai toute ma vie
Et tu aimeras ce que nous sommes
Et la femme que je suis

N’y va pas par quatre chemins
Je ne mène pas à Rome
Mais ne craint d’aller trop loin
Si Tu Es Un Homme
N’essaie pas de m’impressionner
Je me passerai du décorum
Mais n’aie pas peur de pleurer
Si Tu Es Un Homme

Si Tu Es Un Homme
Tu prendras rien pour acquis
Si Tu Es Un Homme
Je te donnerai toute ma vie
Et tu aimeras ce que nous sommes
Et la femme que je suis

Ne cherche jamais à me plaire
Je ne chanterai pas ton te deum
Mais ne fais jamais semblant de faire
Si Tu Es Un Homme
Tu pourras vouloir me quitter
Mais à défaut d’un erratum
Tu auras le droit de te tromper
Si Tu Es Un Homme

Si Tu Es Un Homme
Tu prendras rien pour acquis
Si Tu Es Un Homme
Je te donnerai toute ma vie
Et tu aimeras ce que nous sommes
Et la femme que je suis

Happy end

Ca n’est qu’un jour sur terre
Paradis ou enfer
Paris ou Singapour
Les mêmes histoires d’amour

Quand le soleil se lève
On s’aime à tire-d’aile
D’où vient le crépuscule
Avec ses habitudes

Pourquoi toujours y croire
A toutes ces histoires
Nos amours et nos haines
Toujours le même happy end

J’aurais toujours l’espoir
Même s’il est trop tard
J’attends la dernière scène
Toujours le même happy end

Pendant que la nuit tombe
L’amour est une bombe
Qui fait pchit à l’aurore
Et bye bye matador

Partout le même espoir
Et au premier regard
Partout la même fin
Partout le même chagrin

Pourquoi toujours y croire
A toutes ces histoires
Nos amours et nos haines
Toujours le même happy end

Toujours le même happy end

Dîtes-moi si quelque part
On continue de croire
Au destin et à la chance
A l’amour, à l’innocence

Ca n’est qu’un jour sure terre
Au paradis un enfer
Paris our Singapour
Les mêmes histoires, même happy end

Pourquoi toujours y croire
A toutes ces histoires
Nos amours et nos haines
Toujours le même happy end

J’aurais toujours l’espoir
Même s’il est trop tard
J’attends la dernière scène
Toujours le même happy end

Pourquoi toujours y croire
A toutes ces histoires
Nos amours et nos haines
Toujours le même happy end

J’aurais toujours l’espoir
Même s’il est trop tard
J’attends la dernière scène
Toujours le même happy end

Dans mon sac

J’ai mis dans mon sac toutes mes promesses
Et dans mon cœur toutes mes passions
Quelques pansements pour mes maladresses
Un iPod de contrefaçons

J’ai mis dans mon sac tous les sourires
Qu’il m’était donné de croiser
J’y ai mis tes soupirs
Quand je t’ai dis que je partais

Je pars pour ma vie
Portée par la nuit
Je pars en silence
Portée par ma chance, portée par le vent
Je pars maintenant

J’ai mis dans mon sac ce vieux miroir
Pour revoir ma vie à l’envers
J’y ai mis ce beau cuir noir
Qui faisait tant pleurer ma mère

J’ai mis dans mon sac toute l’indifférence
Qu’il m’était donnée de croiser
J’y ai mis ton silence
Quand je t’ai dis que je partais

Je pars pour ma vie
Portée par la nuit
Je pars en silence
Portée par ma chance, portée par le vent
Je pars maintenant…
Je pars maintenant

Anuncios

11 pensamientos sobre ““5””

  1. NO COPIES ESTAS LETRAS PORQUE LA MAYORIA ESTA MAL ESCRITA MEJOR IMPRIMELAS SOLO DA CLICK EN 5LYRICS EN ESTE SITIO WEB QUE YO ENCONTRE :
    http://alizeelife.wix.com/alizeelife#!5lyrics/cz9o
    las traducciones las enviare luego

  2. YA PUPLIQUE EN MI CUENTA DE FACEBOOK LA TRADUCCION CORRECTA DE LA CANCION MON CHEVALIER EN FOTO-NOVELA .IMPRIMELA EN PAPEL-FOTOGRAFIA PARA QUE TE QUEDE MAS CHIDA Y ENMICALA ESTOS SON LOS LINKS UNO EN ESPAÑOL Y EL OTRO EN FRANCÉS OBIO:

    español

    frances

  3. POR FAVOR BORREN TODOS LOS MENSAJES QUE ENVIE MENOS EL DE LA FOTO-NOVELA DE MON CHEVALIER

    YA HICE TODAS LAS TRADUCCIONES

    COMO SABEN EL FRANCES ES UN POQUITO DIFICIL DE TRADUCIR NO SE TRADUCE DE MANERA LITERAL…?
    “LA UNICA CANCION QUE PUEDE ESTAR MAL TRADUCIDA ES:

    LA GUERRE EN DENTELLE”

    AQUI LES DEJO LAS CANCIONES EN FRANCES YA FUERON ESCRITAS CORRECTAMENTE Y PRONTO HARE UN BOOKLET PARA QUE LO PUEDAN BAJAR EL BOOKLET EN FRNACES TIENE ERRORES DE DEDO… EH?

    1.-À Cause De L’Automne.

    Quand, les feuilles tombent dans les rues
    Sombres sous nos pas.
    Et, quand en plein jour, tout tourne court
    Et tout s’éteint.
    Tout va trop vite, derrière l’amour en fuite…
    À cause de l’automne, je te quitte,
    Vivre en aquarium me rend triste,
    Si, je fuis c’est à cause de l’automne,
    De l’automne.
    Les couleurs s’effacent, et nous pardonnent.
    Les amours se lassent et abandonnent,
    À cause, à cause de l’automne…
    Je, je n’aime plus, par la fenêtre,
    Voir ces deux êtres.
    Si, je vagabonde, dans la pénombre,
    Tout comme Verlaine…
    Tout va trop vite, derrière l’amour en fuite…
    À cause de l’automne, je te quitte,
    S’il te plaît pardonne, je fais vite,
    Si, je fuis c’est à cause de l’automne,
    De l’automne.
    Si, nous cachons nos corps sous
    Des tonnes, de mensonges et de torts,
    C’est en somme, À cause, à cause de l’automne…
    À cause de l’automne…
    Tout va trop vite, derrière l’amour en fuite…
    À cause de l’automne, je te quitte,
    S’il te plaît pardonne, je fais vite,
    Si, je fuis c’est à cause de l’automne,
    De l’automne.
    Si, nous cachons nos corps sous
    Des tonnes, de mensonges et de torts,
    C’est en somme, À cause, à cause de l’automne…
    À cause de l’automne, je te quitte,
    Vivre en aquarium me rend triste,
    Si, je fuis c’est à cause de l’automne,
    De l’automne.
    Les couleurs s’effacent, et nous pardonnent.
    Les amours se lassent et abandonnent,
    À cause,
    À cause de l’automne…

    2.-10 Ans.

    Au début
    Nous étions libres
    Nous étions un peu sauvages
    Nous aimions vivre vite
    Et sans bagages
    Qu’est-ce que tu me faisais rire
    Sur ton petit Vespa Bleu
    Tu me disais de te tuer
    Si tu devenais vieux.
    Et puis tout est allé vite
    Tour semblait couler de source
    Sauf ces nuits où tu restais là-debout
    À te poser ces questions
    Sans jamais oser le dire
    Sans aucune explication
    Sans jamais oser partir.
    Dix ans, dix ans
    Et tout ce que l’on donne
    Dix ans, dix ans
    Tout ce que l’on pardonne
    Dix ans, dix ans
    Et deux inconnus maintenant
    Juste une poussière
    Dans le vent
    Nous habitions tous les deux
    Un deux-pièces avec habitude
    Même si moi j’habitais avec ma solitude
    Nous voulions un enfant
    Que l’on a fait sans réfléchir
    Et un appartement
    À rembourser
    Avant de mourir.
    Je devenais un fantôme
    Je devenais un oiseau en cage
    Toi tu ne parlais qu’aux murs sans langage
    Je souriais à tout
    Mais je pleurais pour rien
    Toi tu ne pensais qu’un enfant
    Ça nous ferait du bien.
    Dix ans, dix ans
    Et tout ce que l’on donne
    Dix ans, dix ans
    Tout ce que l’on pardonne
    Dix ans, dix ans
    Et deux inconnus maintenant
    Juste une poussière
    Dans le vent
    Dix ans, dix ans
    Et tout ce que l’on donne
    Dix ans, dix ans
    Tout ce que l’on pardonne
    Dix ans, dix ans
    Et deux inconnus maintenant
    Juste une poussière
    Dans le vent…

    3.-Je Veux Bien.

    -Na na na na na na…
    -Na na na na na na…
    Dis-moi des trucs
    Pour me distraire
    File-moi un Tuc
    Pour me refaire
    Change mes idées
    Peins tout en rose
    Fais-moi valser
    Fais quelque chose
    Fais des pirouettes
    Ou un sourire
    Fais pas la tête
    Ce serait pire
    Envoie des clowns
    Ou un gros chèque
    Un Dany Boon
    À mes obsèques
    Peux-tu m’pincer?
    Ou pousse un cri
    Pour que j’oublie!…
    J’veux bien pleurer
    Mais c’est de rire
    J’veux bien crever
    Mais de désir
    J’veux bien parler
    Pour ne rien dire
    J’veux bien t’aimer
    Mais sans souffrir
    J’veux bien pleurer
    Mais c’est de rire
    J’veux bien crever
    Mais de désir.
    -Na na na na na na…
    -Na na na na na na…
    Chatouille mes pieds
    File un pétard sous mon oreiller
    Un vieux Bigard
    Mets du poil à gratter
    Un coussin péteur
    Dans ma salle à manger
    Dans ma soupe au malheur
    Fais donc semblant
    De te casser la gueule
    Pour m’passer l’temps
    Que je sois moins seule
    J’veux un bébé
    Mais un comique
    Je veux l’bercer
    Mais en musique.
    Peux-tu m’scotcher
    Pour que je reste ici?
    Non! sois gentil.
    J’veux bien pleurer
    Mais c’est de rire
    J’veux bien crever
    Mais de désir
    J’veux bien parler
    Pour ne rien dire
    J’veux bien t’aimer
    Mais faut pas l’dire
    J’veux bien pleurer
    Mais c’est de rire
    J’veux bien crever
    Mais de plaisir.
    -Na na na na na na…
    -Na na na na na na…
    Putain de crise
    De manque de tout
    Qui m’paralyse
    Ca je l’avoue
    C’est vrai que je suis indécise,
    Mais j’ai besoin de vous…
    Mais j’ai besoin de vous…
    -Na na na na na na…
    -Na na na na na na…
    J’veux bien pleurer
    Mais c’est de rire
    J’veux bien crever
    Mais de désir
    J’veux bien parler
    Pour ne rien dire
    J’veux bien t’aimer
    Mais sans souffrir
    J’veux bien pleurer
    Mais c’est de rire
    J’veux bien crever
    Mais de plaisir.
    -Na na na na na na…
    -Na na na na na na…
    J’veux bien pleurer
    Mais c’est de rire
    J’veux bien t’aimer
    Mais faut pas l´dire…
    Faut pas l´dire…
    Faut pas l´dire…

    4.-Mon Chevalier.

    Il est si beau, et si fragile
    Sous son armure de pluie,
    Qui se brise
    Sous mes remarques
    Quand je me moque de lui…
    Son avis change
    Comme le temps passe.
    Il est pressé.
    Mon chevalier…
    Il n’aime pas trop son travail,
    Il dit qu’on le prend pour un idiot…
    Qu’à chaque fois
    Que le réveil sonne,
    Il voudrait changer de tempo,
    Mais il est trop tard.
    Il est déjà dans le métro.
    Mon chevalier…
    Mon chevalier de pacotille,
    Mon petit scélérat
    Qui se voit beau
    Dans le regard des filles
    Mais ne me regarde pas…
    Mon chevalier parti en guerre.
    Contre des moulins à vent…
    …Don Quichotte est trentenaire.
    Mais il est encore un enfant.
    Mon chevalier…
    Mais il est encore un enfant.
    Mon chevalier…
    Mais il est encore un enfant.
    Mon chevalier…
    Mais il est encore un enfant.
    Mon chevalier…
    Il n’aime pas trop lire de livres,
    Mais il aime bien Michel Houellebecq.
    Il n’aime pas le cinéma français.
    Préfère le porno
    Sur Internet.
    Quand on fait l’amour
    Il éteint la lumière.
    Mon chevalier…
    Il me dit qu’à trente ans,
    Il se sent encore jeune.
    Pour avoir des enfants,
    Que ce n’est peut-être pas l’heure…
    …Je lui demande s’il m’aime,
    Il ne veut pas s’engager.
    Mon chevalier…
    Mon chevalier de pacotille,
    Mon petit scélérat
    Qui se voit beau
    Dans le regard des filles
    Mais ne me regarde pas…
    Mon chevalier parti en guerre.
    Contre des moulins à vent…
    …Don Quichotte est trentenaire.
    Mais il est encore un enfant.
    Mon chevalier…
    Mais il est encore un enfant.
    Mon chevalier…
    Mais il est encore un enfant.
    Mon chevalier…
    Mais il est encore un enfant.
    Mon chevalier…

    5.- Le Dernier Souffle.

    Le dernier souffle de ta vie, Hein-Hein
    Sera en ma compagnie
    Comme je te l’avais promis, Hein-Hein
    Et même si tu m’as trahie…
    Je resterai à tes côtés
    À t’écouter gémir.
    Balle la avant que je déballe
    Balle la la la la
    Ce que j’ai sur le cœur
    Je nous évite les pleurs
    D’une balle dans le cœur
    Avant que je déballe
    Ce que j’ai sur le cœur
    Je nous évite les pleurs
    D’une balle dans le cœur.
    Le dernier souffle de ta vie, Hein-Hein
    Une fois le crime accompli
    Fera des mots désarmés, Hein-Hein
    Que je saurai pardonner
    Pour m’allonger à tes côtés
    À t’écouter frémir.

    Balle la la la la avant que je déballe
    Balle la la la la
    Ce que j’ai sur le cœur
    Je nous évite les pleurs
    D’une balle dans le cœur
    Avant que je déballe
    Ce que j’ai sur le cœur
    Je nous évite les pleurs
    D’une balle dans le cœur.
    Et si tu l’aimes comme c’est écrit
    Je t’envoie seul au paradis
    Et si tu l’aimes comme c’est joli
    Je t’envoie seul au paradis
    La nuit retrouvera son calme
    Avec son petit cœur qui s’emballe.
    Balle la la la la avant que je déballe
    Balle la la la la
    Ce que j’ai sur le cœur
    Je nous évite les pleurs
    D’une balle dans le cœur
    Avant que je déballe
    Ce que j’ai sur le cœur
    Je nous évite les pleurs
    D’une balle dans le cœur…

    6. – Boxing Club.

    Dans le club hyper huppé
    J’ai percuté un de ces tombeurs
    Qui chamboule les mœurs
    Des filles distinguées.
    ‘’Dansons’’ comment riposter, upercutée
    Touchée en plein cœur
    A deux cents à l’heure nous voilà lancés.
    Et les étoiles défilent
    Pourtant pas si fragiles
    Mais son direct et ses pirouettes
    Enflammées m’ont très vite allongée.
    On dit que j’me laisse aller,
    J’me laisse aller à jouer les boxeurs
    Qu’en temps et en heure je vais le payer.
    Mais à deux points de gagner
    J’fais des poings des pieds
    Pour sauver l’honneur
    Que ce doux cogneur
    Hier m’a volé.

    Son jeu de jambes et son style
    Défrisaient mon Brushing
    Oh, son direct et ses pirouettes
    M’ont vite allongée
    Comment résister?
    J’me réveille quand vient le Ring
    Sonnée le temps d’un Swing
    Entre un “Poulette” et deux pirouettes
    Le poids léger s’était éclipsé.
    Depuis toutes ces années je t’ai gardé
    Au fond de mon cœur
    Comme une mauvaise fleur
    Qui n’a pas fané.
    Mais moi j’aurais tant aimé
    Qu’il eut percuté
    Dans mes yeux railleurs
    Que son chamailleur
    Jamais ne s’en remettrait…

    7.- Jeune Fille.

    Tu m’dis qu’le monde
    Est à refaire
    Avec ta chemise à défaire
    Que certains n’ont pas de toit
    Et toi, veux-tu de moi?
    Tu m’dis que si ça continue
    Notre espèce aura disparu
    Mais je ne t’écoute pas.
    Alors si j’étais toi…
    Je chanterais lalala
    Si tu savais
    Tu chanterais yéyéyé
    Yéyéyé!
    Tu m’dis que le plus important
    C’est d’être beau en dedans
    Comme toi en dehors
    Qui parle aux vieux
    Comme à des morts
    J’n’ai pas d’idée sur la question
    Pas d’avis
    Pas d’opinion
    Mais je sais ce que je veux
    Alors si j’étais toi…
    Je chanterais lalala
    Si tu savais
    Tu chanterais yéyéyé
    Yéyéyé!
    Jeune fille
    J’ai pas le temps
    Jeune fille
    Tout est devant
    Jeune fille
    Dans le décor
    Jeune fille
    J’oublie la mort
    Jeune fille
    Le regard des autres
    Jeune fille
    C’est pas de ma faute
    Jeune fille
    J’ai pas le temps
    Alors si j’étais toi
    Je chanterais lalala
    Si tu savais
    Tu chanterais yéyéyé
    Yéyéyé!

    8.- La Guerre En Dentelle.

    Entre filles, ça dézingue,
    Ça se règle à coups de flingues.
    Et ça en fait du Bang Bang…
    Entre filles, ça se déglingue.
    Et c’est la loi de la jungle.
    Poupées vaudou, coups d’épingles.
    Entre filles, c’est dingue!
    C’est la guerre des nerfs, ça dégénère.
    C’est la guerre des demoiselles.
    La guerre en dentelle mais
    C’est la guerre quand même.
    C’est la guerre entre jupons
    Entre copines, ça se crêpe le chignon.
    Tout ça pour quoi? Tout ça pour un garçon!
    Entre filles, ça tangue.
    Ça s’upercute, ça s’étrangle.
    Ça joue à la guerre des Gangs.
    Entre filles, sonne le Gong
    Sur le ring, ça fait Ding Dong.
    C’est d’la Boxe, pas du Ping Pong.
    Entre filles, ça gronde.
    C’est la guerre des nerfs, ça dégénère.
    C’est la guerre des demoiselles.
    La guerre en dentelle mais
    C’est la guerre quand même.
    C’est la guerre entre jupons
    Entre copines, ça se crêpe le chignon.
    Tout ça pour quoi? Tout ça pour un garçon!
    Soudain, à ta porte, sonne le Gong
    Dans ton Judas, La Joconde.
    Dans tes bras, tombe une blonde
    Elle a largué son King Kong
    Ici ta rancœur succombe.
    Fini la guerre… l’hécatombe.
    On désamorce les bombes.
    Fini la guerre des nerfs, on récupère.

    … Ah ah ah ah ah ah….
    On se rabiboche sur le dos d’un garçon!…

    9.-Si Tu Es Un Homme.

    Tu ne pourras rien me cacher
    Je n’ai pas besoin d’être médium
    Mais dis toujours la vérité
    Si tu es un homme
    Je ne pourrai pas te soigner
    Ne me prends pas pour un sérum
    Mais n’aie pas peur d’être blessé
    Si tu es un homme.
    Si tu es un homme
    Tu ne prendras rien pour acquis
    Si tu es un homme
    Je te donnerai toute ma vie
    Et tu aimeras ce que nous sommes
    Et la femme que je suis.
    N’y va pas par quatre chemins
    Je ne mène pas à Rome
    Mais ne crains pas d’aller trop loin
    Si tu es un homme
    N’essaie pas de m’impressionner
    Je me passerai du décorum
    Mais n’aie pas peur de pleurer
    Si tu es un homme
    Si tu es un homme
    Tu ne prendras rien pour acquis
    Si tu es un homme
    Je te donnerai toute ma vie
    Et tu aimeras ce que nous sommes
    Et la femme que je suis.
    Ne cherche jamais à me plaire
    Je ne chanterai pas ton Te Deum
    Mais ne fais jamais semblant de faire
    Si tu es un homme
    Tu pourras vouloir me quitter
    Et à défaut d’un erratum
    Tu auras le droit de te tromper
    Si tu es un homme.
    Si tu es un homme
    Tu ne prendras rien pour acquis
    Si tu es un homme
    Je te donnerai toute ma vie
    Et tu aimeras ce que nous sommes
    Et la femme que je suis…

    10.-Happy End.

    Ça n’est qu’un jour sur terre
    Paradis ou enfer
    Paris ou Singapour
    Les mêmes histoires d’amour
    Quand le soleil se lève, on s’aime à tire d’aile
    D’où vient le crépuscule avec ses habitudes.
    Pourquoi toujours y croire?
    À toutes ces histoires
    Nos amours et nos haines
    Toujours le même happy end
    J’aurai toujours l’espoir
    Même s’il est trop tard
    J’attends la dernière scène
    Toujours le même happy end.
    Pendant que la nuit tombe
    L’amour est une bombe
    Qui fait «pschitt » à l’aurore
    Et bye-bye, matador.
    Partout le même espoir
    Et au premier regard
    Partout la même fin
    Partout le même chagrin.
    Pourquoi toujours y croire?
    À toutes ces histoires
    Nos amours et nos haines
    Toujours le même happy end.
    Dites-moi si quelque part
    On continue de croire
    Au destin et à la chance
    À l’amour, à l’innocence.
    Ça n’est qu’un jour sur terre
    Au paradis en enfer
    Paris ou Singapour
    Les mêmes histoires
    Mêmes happy end.
    Pourquoi toujours y croire?
    À toutes ces histoires
    Nos amours et nos haines
    Toujours le même happy end.
    J’aurai toujours l’espoir
    Même s’il est trop tard
    Nos amours et nos haines
    Toujours le même happy end…

    11.-Dans Mon Sac.

    J’ai mis dans mon sac
    Toutes mes promesses
    Et dans mon cœur
    Toutes mes passions
    Quelques pansements
    Pour mes maladresses
    Un iPod de contrefaçon.
    J’ai mis dans mon sac
    Tous les sourires
    Qu’il m’a été donné de croiser
    J’y ai mis tes soupirs
    Quand je t’ai dit que je partais.
    Je pars pour ma vie
    Portée par la nuit
    Je pars en silence
    Portée par ma chance
    Portée par le vent
    Je pars maintenant.
    J’ai mis dans mon sac
    Ce vieux miroir
    Pour revoir ma vie à l’envers
    J’y ai mis ce beau cuir noir
    Qui faisait tant pleurer ma mère.
    J’ai mis dans mon sac
    Toute l’indifférence
    Qu’il m’a été donné de croiser
    J’y ai mis ton silence
    Quand je t’ai dit que je partais.
    Je pars pour ma vie
    Portée par la nuit
    Je pars en silence
    Portée par ma chance
    Portée par le vent
    Je pars maintenant…
    Je pars maintenant…
    ——————————————————
    AQUI EN ESPAÑOL

    Alizée 5 todas las traducciones:

    1.- A Causa Del Otoño.

    Cuando, las hojas caen, en las oscuras
    Calles bajo nuestros pasos.
    Y, cuando en plena luz del día, todo acaba antes de

    tiempo,
    Y todo se apaga.
    Todo va demasiado rápido, detrás del amor en fuga…
    A causa del otoño, yo te dejo,
    Vivir en un acuario me pone triste,
    Si, yo salgo corriendo es a causa del otoño,
    Del otoño.
    Los colores se borran, y nos perdonan.
    Los amores se cansan y se abandonan,
    A causa, A causa del otoño…
    Yo, no quiero ya, por la ventana,
    Mirar a esos dos enamorados
    Si, yo vagabundeo, en la penumbra,
    Al igual que el poeta Verlaine…
    Todo va demasiado rápido, detrás del amor en fuga…
    A causa del otoño, yo te dejo,
    Por favor perdona, voy de prisa,
    Si, yo salgo corriendo es a causa del otoño,
    Del otoño.
    Si, nosotros ocultamos nuestros cuerpos
    Bajo toneladas, de mentiras y de perjuicios,
    Es en parte, a causa, a causa del otoño…
    A causa del otoño…
    Todo va demasiado rápido, detrás del amor en fuga…
    A causa del otoño, yo te dejo,
    Por favor perdona, voy de prisa,
    Si, yo salgo corriendo es a causa del otoño,
    Del otoño.
    Si, nosotros ocultamos nuestros cuerpos
    bajo toneladas, de mentiras y de perjuicios,
    Es en parte, a causa, a causa del otoño…
    A causa del otoño, yo te dejo,
    Vivir en un acuario me pone triste,
    Si, salgo corriendo es a causa del otoño,
    Del otoño.
    Los colores se borran, y nos perdonan.
    Los amores se cansan y se abandonan,
    A causa,
    A causa del otoño…
    ——————————————————————


    2.- 10 Años.

    Al principio
    Eramos libres
    Eramos un poco salvajes
    Amamos la prisa de la vida
    Y sin educación
    Es como me hiciste reír
    En tu pequeña Vespa de color azul
    Me dijiste que te matara
    Si te volvías viejo.
    Y entonces todo se fue rápidamente
    Todo parecía fluir naturalmente
    Excepto esas noches que estás ahí de píe
    Haciéndote estas preguntas
    Sin atrevimiento a decirlo
    Sin ninguna explicación
    Sin atrevimiento a ir.
    10 años, 10 años
    Y todo está dado
    10 años, 10 años
    Todo está perdonado
    10 años, 10 años
    Y ahora dos extraños
    Sólo polvo en el viento
    Vivimos juntos
    Usábamos las dos habitaciones
    del departamento
    Me acostumbré a mi tristeza (soledad)
    Queríamos un niño
    Lo hicimos sin pensar
    Y un apartamento
    Para pagar
    antes de morir.
    Me convertí en una fantasma
    Me convertí en un pajaro enjaulado
    Tú, tú sólo le hablabas a las paredes
    Sin la jaula
    Yo sonreía por todo
    Pero lloraba por nada
    Tú pensabas que un niño
    Nos haría bien.
    10 años, 10 años
    Y todo está dado
    10 años, 10 años
    Todo está perdonado
    10 años, 10 años
    Y ahora dos extraños
    Sólo polvo
    En el viento
    10 años, 10 años
    Y todo está dado
    10 años, 10 años
    Todo está perdonado
    10 años, 10 años
    Y ahora dos extraños
    Sólo polvo
    En el viento…
    —————————————————-
    3.-Estoy De Acuerdo

    -Na na na na na na…
    -Na na na na na na…
    Dime de cosas
    Para divertirme
    Me regalas una Galleta
    Para recuperarme
    Cambia mis ideas
    Pinta todo de color rosa
    Hazme bailar
    Ponte hacer algo
    Da una pirueta
    O bien regalame una sonrisa
    No pongas esa cara
    Está mal
    Manda por los payasos
    O un gran cheque con mucho dinero
    A Dany Boon
    En mi funeral
    ¿Me puedes dar un peñizco?
    O doy un grito
    ¡Así se me olvida!…
    Me pongo a llorar
    Pero es de la risa
    Quiero acabar de morir
    Pero de deseo
    Estoy deseosa de hablar
    Para no decir adsolutamente nada
    Sólo te amo
    Pero sin sufrir
    Tan sólo quiero llorar
    Pero es de la risa
    Acabar de morir
    Pero de deseo.
    -Na na na na na na…
    -Na na na na na na…
    Hazme cosquillas en los pies
    Enciende un cohete bajo mi almohada
    Al antiguo Bigardo
    Echa polvo pica-pica
    A un cojín-ruidoso
    En el comedor de mi casa
    En mi triste sopa
    Así pretendo
    Romperte la cara
    Para que pase un buen rato
    Para que no me sienta tan solita
    Yo quiero un bebé
    Pero que sea chistoso
    Yo lo acorrucare
    Pero con ritmo.
    Me puedes amarrar con cinta-adhesiva
    ¿Para que me quede aquí?
    No! se gentil…
    Me pongo a llorar
    Pero es de la risa
    Quiero acabar de morir
    Pero de deseo
    Estoy deseosa de hablar
    Para no decir adsolutamente nada
    Sólo te amo
    Pero no puedo decirlo
    Tan sólo quiero llorar
    Pero es de la risa
    Acabar de morir
    Pero de placer.
    -Na na na na na na…
    -Na na na na na na…
    Maldita crisis
    La carencia de todo
    Que me paraliza
    Lo admito
    Es verdad que soy indecisa,
    Pero yo te necesito…
    Pero yo te necesito…
    -Na na na na na na…
    -Na na na na na na…
    Me pongo a llorar
    Pero es de la risa
    Quiero acabar de morir
    Pero de deseo
    Estoy deseosa de hablar
    Para no decir absolutamente nada
    Sólo te amo
    Pero sin sufrir
    Tan sólo quiero llorar
    Pero es de la risa
    Acabar de morir
    Pero de placer.
    -Na na na na na na…
    -Na na na na na na…
    Me pongo a llorar
    Pero es de la risa
    Tan sólo te amo
    Pero no puedo decirlo…
    No puedo decirlo…
    No puedo decirlo…
    ————————————————————–

    4.-Mi Caballero.

    Él es tan bello, y tan frágil
    Bajo su armadura de lluvia,
    Que se rompe
    Bajo mis comentarios
    Cuando me burlo de él…
    Su opinión cambia
    Como los pasos del tiempo.
    Él se da prisa.
    Mi caballero…
    A él no le gusta demasiado su trabajo,
    Me dice que lo toman por un idiota…
    Cada vez
    Que el despertador suena,
    Él quisiera cambiar el tiempo,
    Pero él llega demasiado tarde.
    Él ya se encuentra en el metro.
    Mi caballero…
    Mi caballero de pacotilla,
    Mi pequeño bribón
    Que se ve hermoso
    En la mirada de las chicas
    Pero él no me mira…
    Mi caballero partio a la guerra.
    Contra los molinos de viento…
    …Don Quijote es treintañero.
    Pero él es aún un niño.
    Mi caballero…
    Pero él es aún un niño.
    Mi caballero…
    Pero él es aún un niño.
    Mi caballero…
    Pero él es aún un niño.
    Mi caballero…
    A él no le gusta leer demasiados libros,
    Pero a él le gusta mucho Michel Houellebecq.
    A él no le gustan las películas francesas.
    Prefiére el porno
    De la Internet.
    Cuando nosotros hacemos el amor
    Él enciende la luz.
    Mi caballero…
    Él me dice que tiene 30 años,
    Que él se siente joven aún.
    Para tener niños,
    Que quizas no sea la hora…
    …Yo le pregunto si me ama,
    Él no quiere comprometerse.
    Mi caballero…
    Mi caballero de pacotilla,
    Mi pequeño bribón
    Que se ve hermoso
    En la mirada de las chicas
    Pero él no me mira…
    Mi caballero partio a la guerra.
    Contra los molinos de viento…
    …Don Quijote es treintañero.
    Pero él es aún un niño.
    Mi caballero…
    Pero él es aún un niño.
    Mi caballero…
    Pero él es aún un niño.
    Mi caballero…
    Pero él es aún un niño.
    Mi caballero…

    —————————————————–

    5.- El Último Suspiro

    El último suspiro de tu vida, Eh-Eh
    Estará conmigo
    Como te lo habría prometido, Eh-Eh
    Y si aún me traicionas…
    Me quedaré junto a ti
    Para oirte llorar.

    Bala la la la la antes de que yo diga todo
    Bala la la la la
    Lo que llevo puesto en mi corazón
    Tengo que salvarnos de las lágrimas
    De una bala al corazón.
    Antes de que yo diga todo
    Lo que llevo puesto en mi corazón
    Tengo que salvarnos de las lágrimas
    De una bala al corazón.
    El último suspiro de tu vida, Eh-Eh
    Una vez el crimen está hecho
    Será de palabras descompuestas- Eh-Eh
    Que yo sabre perdonar
    Para dormirme junto a ti
    Para oirte temblar.

    Bala la la la la antes de que yo diga todo
    Bala la la la la
    Lo que llevo puesto en mi corazón
    Tengo que salvarnos de las lágrimas
    De una bala al corazón
    Antes de que yo diga todo
    Lo que llevo puesto en mi corazón
    Tengo que salvarnos de las lágrimas
    De una bala al corazón.
    Y si a ti te gusta como está escrito
    Yo te llevo al único cielo azul
    Y si a ti te gusta lo bonito
    Yo te llevo al único cielo azul
    La noche recuperara su calma
    Con su pequeño corazón que late cada vez más

    rápido.
    Bala la la la la antes de que yo diga todo
    Bala la la la la
    Lo que llevo puesto en mi corazón
    Tengo que salvarnos de las lágrimas
    De una bala al corazón.
    Antes de que yo diga todo
    Lo que llevo puesto en mi corazón
    Tengo que salvarnos de las lágrimas
    De una bala al corazón…
    ……………………………………………………………..

    6.- Club De Boxeo

    En el club de hiper lujo
    Yo golpie a uno de esos luchadores asesinos
    Que pone patas pa’ arriba las costumbres
    De las chicas buenas.
    “Bailemos” como responder, a un gancho (“golpe de

    box”)
    Que impacta justo al corazón
    Como un torbellino, combatamos.
    y mientras las estrellas desfilan
    A pesar de su delicadeza
    Con sus movimientos y sus saltos mortales
    Me bencieron noqueandome rápidamente.
    Les pido que me dejen marchar atras,
    Que me aburri de ir a jugar con los boxeadores
    Que cuando llegue la hora les devolvere el favor.
    Pero a dos puntos de la victoria
    Yo voy a practicar Kick-Boxing (“Dar golpes de

    patadas”)
    Para salvar mi honor
    Que este dulce boxeador
    Ayer me gano.
    Su ritmo en las piernas y su estilo
    Me arruinaron mi cabello
    Oh, sus movimientos y sus saltos mortales
    Fui noqueada rápidamente
    ¿Cómo resistir?
    Me despierto cuando suba al cuadrilatero
    Sobra tiempo para un swing (“Movimiento rápido

    box”)
    Entre una “Dulce Chica” y a dos saltos mortales
    El peso ligero se habia dezlizado
    A pesar de todos estos años te he llevado
    En el fondo de mi corazón
    Como una flor maltida
    Que no se marchito.
    Pero a mi, me hubiece encantado
    Que fuese noqueado
    Ante mi mirada bufona
    Que su contrincante
    Jamás se hubiece rendido…
    —————————————————————

    7.-Mujercita.

    Tú me dices que el mundo
    Esta por cambiar
    Con tu camisa desabrochada
    Que no todos tienen un hogar
    ¿Y tú, necesitas de mí?
    Y tú me dices que si seguimos así
    Nuestra especie desaparecera
    Pero yo no te escucho.
    Y si yo fuera tú…
    Cantaría la la la
    Si tú tan sólo supieras
    Cantarías yéyéyé
    ¡Yéyéyé!
    Tú me dirias que lo más importante
    Es la belleza interior
    Como tú exterior
    Que tratas a los ancianos
    Como si fueran cadáveres
    Yo no tengo la respuesta a todo
    No tengo criterio
    No tengo opinion
    Pero yo sé lo que yo quiero
    Y si yo fuera tú…
    Cantaría la la la
    Si tú tan sólo supieras
    Cantarías yéyéyé
    ¡Yéyéyé!
    Mujercita
    Yo no tengo tiempo
    Mujercita
    Sigue adelante
    Mujercita
    En la apariencia
    Mujercita
    Yo he olvidado la muerte
    Mujercita
    A la mirada de los demás
    Mujercita
    No es culpa mia
    Mujercita
    Yo no tengo tiempo
    Y si yo fuera tú…
    Cantaría la la la
    Si tú tan sólo supieras
    Cantarías yéyéyé
    ¡Yéyéyé!
    ——————————————————————

    ——
    – YéYéYe: fue un estilo de música pop surgido en

    Francia en los años 60’s, el término deriva de “Yeah

    Yeah!” El estilo se expande entonces en el mundo,

    debido al éxito de personajes como Serge

    Gainsbourg.

    ——————————————————————

    08.- Alizée- La Guerra De Encaje

    Entre chicas, se atacan,
    Todo se arregla a tiros de escopeta.
    Todo en medio de Balazos…
    Entre chicas, se hacen trizas.
    Y es la ley de la jungla.
    Muñequitas de vudú, pinchadas con alfileres.
    Entre chicas, ¡Es una locura!
    Es la guerra de los nervios, que pesadilla.
    Es la guerra de las doncellas.
    La guerra de encaje sino
    De todas maneras es la guerra.
    Es la guerra de las faldas
    Entre amigas, que se jalan de los cabellos.
    ¿Y todo eso para qué? ¡Todo eso es por un chico!
    Entre chicas, se dan.
    Se golpean, se estrangulan.
    Se juega a la guerra de las Mafias.
    Entre chicas, comienza el Combate
    Sobre el cuadrilátero, ya empezo la Pelea
    Se trata de Boxeo, y no de Tenis-De-Mesa.
    Entre chicas, esto retumba.
    Es la guerra de los nervios, que pesadilla.
    Es la guerra de las doncellas.
    La guerra del encaje sino
    De todas maneras es la guerra.
    Es la guerra de las faldas
    Entre amigas, que se jalan de los cabellos.
    ¿Y todo eso para qué? ¡Todo eso es por un chico!
    De repente, a tu puerta, tocan el Timbre
    Llego el Traidor, con Sonrisa Alegre.
    En tus brazos, sostienes a una rubia
    Ella dejo caer a su Hombre-Musculoso
    Aquí tu rencor cesa.
    Acabo la guerra… la catástrofe.
    Se desmontan las bombas.
    Acabo la guerra de los nervios, nos salvamos.

    … Ah ah ah ah ah ah….
    ¡Hagamos las paces a espaldas de un chico!…

    ………………………………………………………..

    9.- Si Tú Eres Hombre

    Tú no podrás ocultarme nada
    Yo no necesito ser psíquica
    Pero dime siempre la verdad
    Si tú eres hombre
    Yo no podré curarte
    No me confundas con un remedio
    Pero no tengas miedo de ser herido
    Si tú eres hombre.
    Si tú eres hombre
    No des nada por hecho
    Si tú eres hombre
    Te entregaré toda mi vida
    Y estarás satisfecho con lo que somos
    Y la mujer que soy yo.
    No te andes por las ramas
    Yo no soy el camino que conduce a la Verdad
    Pero no temas extraviarte
    Si tú eres hombre
    No trates de impresionarme
    No voy a comportarme mal
    Pero no tengas miedo de llorar
    Si tú eres hombre
    Si tú eres hombre
    No des nada por hecho
    Si tú eres hombre
    Te entregaré toda mi vida
    Y estarás satisfecho con lo que somos
    Y la mujer que soy yo.
    No gastes tu vida tratando de complacerme
    No bailaré al ritmo de tus dedos
    Pero nunca pretendas ser alguien que no eres
    Si tú eres hombre
    Tú serás capaz de darme libertad
    Y sin temor a equivocarte
    Admitirás tu error
    Si tú eres hombre.
    Si tú eres hombre
    No des nada por hecho
    Si tú eres hombre
    Te entregaré toda mi vida
    Y estaras satisfecho con lo que somos
    Y la mujer que soy yo…
    ………………………………………………………..

    10.- Final Feliz

    Es sólo otro día en la tierra
    El paraíso o el infierno
    París o Singapur
    Las mismas historias de amor.
    Cuando sale el sol, amamos al instante
    ¿Desde dónde llega el crepúsculo?
    Como de constumbre.
    ¿Por qué siempre creo en eso?
    En todas estas historias
    Nuestros amores y nuestros odios
    Siempre el mismo final feliz
    Yo siempre esperaría
    Aunque fuera demasiado tarde
    Espero por la última escena
    Siempre el mismo final feliz.
    Mientras cae la noche
    El amor es una bomba
    Que va a «explotar » al amanecer
    Y adios-adios, matador.
    En todas partes la misma esperanza
    Y en la primera mirada
    En todas partes el mismo fin
    En todas partes el mismi dolor.
    ¿Por qué siempre creo en eso?
    En todas estas historias
    Nuestros amores y nuestros odios
    Siempre el mismo final feliz.
    Dime si en algún lugar
    Seguiremos creyendo
    Por nuestro destino y nuestra suerte
    Por amor, a la inocencia.
    Es sólo otro día en la Tierra
    El paraíso o el infierno
    París o Singapur
    Las mismas historias, el mismo final feliz
    ¿Por qué siempre creo en eso?
    En todas estas historias
    Nuestros amores y nuestros odios
    Siempre el mismo final feliz.
    Yo siempre esperaría
    Aunque fuera demasiado tarde
    Espero por la última escena
    Siempre el mismo final feliz…
    ¿Por qué siempre creo en eso?
    En todas estas historias
    Nuestros amores y nuestros odios
    Siempre el mismo final feliz.
    Yo siempre esperaría
    Aunque fuera demasiado tarde
    Espero por la última escena
    Siempre el mismo final feliz…

    ———————————————

    11.- En Mi Bolso

    Metí en mi bolso
    Todas mis promesas
    Y en mi corazón
    Todas mis pasiones
    Algunos curitas
    Para mis accidentes
    También un iPod de pura fantasia.
    Metí en mi bolso
    Todas las sonrisas
    Que me dio cuando nos encontramos
    Ahí metí tus suspiros
    Cuando te dije que partiría.
    Parto por mi vida
    Llevada por la noche
    Parto en silencio
    Llevada por mi suerte
    Llevada por el viento
    Ahora me voy.
    Metí en mi bolso
    Este antiguo espejo
    Para ver mi vida al revés
    Ahí metí este bonito cuero de color negro
    Que hacía llorar tanto a mi mamá.
    Metí en mi bolso
    Toda la indiferencia
    Que me dio cuando nos encontramos
    Ahí metí tu silencio
    Cuando te dije que partiría.
    Parto por mi vida
    Llevada por la noche
    Parto en silencio
    Llevada por mi suerte
    Llevada por el viento
    Ahora me voy…
    Ahora me voy…

  4. HOLA, ALIZÉE M’A DIT YA TERMINE AL FIN EL PROYECTO QUE ESTA REALIZANDO DE LA REVISTA DE 5 ME GUSTARIA QUE LO PUPLICARAN EN SU PAGINA
    REVISTA DIGITAL ALIZÉE 5 Cancionero con traducciones
    22 de Julio de 2013 a la(s) 14:06
    Hola por fin podemos tener un cancionero original de alizee

    echa para los fans

    https://www.facebook.com/ajax/messaging/attachment.php?attach_id=b3404153ff4b58d33e0249e4fe24e5e6&mid=mid.1374519672682%3A074409ab4b748e0730&hash=AQBZiLwf1As5MvNj

    solo baja en link

    *ESTA REVISTA SE HIZO ESPECIALMENTE PARA LOS FANS QUE AMAN A ALIZÉE
    Y QUIEREN SABER QUE DICEN SUS CANCIONES*

    NOTA: LAS 2 TRADUCCIONES DE BOXING CLUB Y LA GUERRE EN DENTELLE
    SON SOLO ADAPTACIONES A LO QUE YO LES ENTENDI

    PERO SERAN CORREGIDAS CUANDO SALGA ALIZEE PERU Y SEGUN EN ALIZEE PUEBLA TAMBIEN LAS IBA A PUPLICAR ESTE MES PERO YA SE TARDARON BASTANTANTE

    LA REVISTA TE SALDRIA UN POCO CARA IMPRIMIRLA ENTRE 800 PESOS A 900 PESOS
    POR QUE SON 61 HOJAS PERO SI TIENES IMPRESORA A INYECCIONA TINTA SOLO COMPRATE UNA BUENAS HOJAS COMO PAPEL COUCHE Y PAPEL FOTOGRAFIA O OTROS …

    Y LUEGO CHECO SU MENSAJE YA QUE ES LA UNICA MANERA DE RESPONDER

  5. muchas gracias y las
    4 revistas restantes seran echas cuando salgan en alizée puebla
    para tener una traduccion correcta …
    nota : LA GUERRE EN DENTELLE Y BOXING CLUB SON SOLO UNA PARTE TRADUCCION Y UNA PARTE ADAPTACION A LO QUE YO ENTENDI Y BUSQUE EN ALIZÉE ITALIA YA QUE ERA UNA BUENA TRADUCCIÓN A LO QUE DECIA

    ACA LES DEJO EL LINK YA QUE NO SIRVE EL QUE ENVIE
    Y MI SITIO EN FACEBOOK

    REVISTA DIGITAL ALIZÉE 5:

    SITIO

    https://www.facebook.com/LaGrandCentralDeLillyTown?ref=hl

  6. ESTE ES MI SITIO WEB TIENEN QUE TENER CUENTA EN FACEBOOK
    AQUI ESTA LO QUE PUPLICO EN LA PARTE DE NOTAS
    https://www.facebook.com/LaGrandCentralDeLillyTown?fref=ts

    NOTA: ME EQUIVOQUE EN LA TRADUCCION DE 10 ANS PERO PRONTO SERSA CORREGIA Y LES ENVIARE OTRO LINK

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s